Jeux paralympiques: histoires humaines, records et performances

Les Jeux paralympiques ont véritablement gagné leurs lettres de noblesse il y a 4 ans, à Londres où une pluie de record du monde était tombée. A Rio, les athlètes ont continué à s’illustrer par leur performance. Les Jeux paralympiques sont un savant mélange d’histoires humaines et de sport pratiqué à haut niveau.

De notre envoyé spécial à Rio,

Entendu au détour d’une conversation : « J’ai bien tenté, mais je n’ai jamais touché le ballon, je ne sais pas comment tu fais. » Un kinésithérapeute valide s’adressait à une jeune aveugle du goalball. Chaque jour à Rio, les athlètes handisport mouillent le maillot et le public en reste souvent bouche bée.

Le poids d'un tigre de Bengale sur les bras !

Comme lorsqu’un haltérophile iranien a battu le record de la discipline en soulevant 310 kilos. Siamand Rahman est devenu l’homme le plus fort des Jeux paralympiques de Rio et il est désormais dans le Guinness Book des Records. Le matin même, le porte-parole du Comité international paralympique (CIP), Craig Spence, invitait en conférence de presse tous les journalistes présents à ne pas rater ce moment. « Nous savions que les athlètes sont incroyables. Je n’espérais pas que Siamand Rahman soit à 310 kilos, l’équivalent d’un tigre du Bengale. C’est le fruit du travail des fédérations et des comités nationaux », avouera ensuite Craig Spence.

Le public carioca, en famille, se délecte de tous ces moments de sport depuis le 8 septembre. Un peu plus de deux millions de billets ont été vendus durant les Paralympiques et presque 70 000 enfants des écoles de l’Etat de Rio ont pu profiter de tous ces exploits. De quoi les sensibiliser aux problèmes du handicap.